Le Pacte

  • Informations : 

Auteur : Mary Jo Putney
Editeur : Milady (collection Pemberley)
Format : Papier
Prix : 7,60€
Nombre de pages : 380
Note : 6,5/10

  • Quatrième de couverture
Même les mariages de raison peuvent mener à l’amour.
A la mort de son père, le comte de Cromarty, lady Jocelyn se sent trahie. Cet homme dont elle était si proche a prévu dans son testament une clause qui oblige Jocelyn à se marier avant ces vingt-cinq ans.
Alors que la date fatidique approche, lady Jocelyn ébauche un stratagème qui lui permet de contourner cette contrainte tout en faisant acte de générosité envers un officier blessé. Mais ce calcul si raisonnable ne pas compte des progrès de la médecine… ou de la force des sentiments que va lui inspirer cet homme admirable qui semble sincèrement épris d’elle.
  • Mon avis

– L’histoire

J’ai trouvé que la base de cette histoire était vraiment excellente. Cependant, à mon avis, il y a quand même beaucoup de blabla pour rien. On trainaille sur certains points alors que l’histoire pourrait vraiment avancer sur d’autre…

Autant dire que j’ai été assez déçue. Attention, l’histoire est bien. Il a d’excellent moment, mais je trouve qu’elle ne casse pas trois pattes à un canard! (malheureusement, alors que le scénario était si prometteur! Remarquez, passez après le tome 1 des fantômes de Maiden Lane, c’était compliqué aussi).

– Les personnages

Alors, commençons par le monsieur pour une fois. Notre homme aujourd’hui est le major David Lancaster qui, malgré le fait qu’il soit un héros de la guerre, est en train de mourir dans un hôpital crasseux de Londres. Je n’ai absolument aucun problème avec ça… Mais, c’est au moment où se remets sur pied que ça me gène! Sa guérison est beaucoup trop rapide à mon goût! A cette époque, ce remettre d’une pareille blessure aurait certainement du prendre des mois, alors que là, au bout de trois semaines, il caracolle joyeusement sur son cheval. Bref, c’est qu’un détail, mais, ça m’a choqué! Ensuite, il y a le fait qu’il tombe amoureux de sa « femme » aussi vite. J’ai trouvé ça un peu gros. A un moment, il a un pied dans la tombe et limite deux jours plus tard, il jure un amour éternelle à Jocelyn (qui ne pense qu’à faire annuler le mariage). Enfin, au moins, on peut dire qu’il est tétu, c’est déjà ça!

Jocelyn Cromarty est pour une fois, un personnage féminin qui me plait moyennement. J’aime beaucoup sa façon d’être : en temps que jeune femme riche, elle prends beaucoup soin des autres et je l’admire pour cela. Pourtant, j’ai détesté de nombreuses fois sa manière d’être avec le pauvre David. Elle est parfois détestable mettant toujours une distance entre eux, alors qu’ils pourraient être amis… Et autant vous dire que parfois je ne comprenais pas ces réactions.

En tout cas, deux autres personnages m’ont bien fait rire et auquel je me suis limite plus attaché qu’aux héros étaient Sally Lancaster et le docteur Ian Kinlock. J’ai adoré tout ce qu’ils ont fait tous les deux et de la manière dont ils ont fini (Je vous promets que j’essaye de pas spoiler!)

  • Conclusion

– Les points forts

Un point de départ intéressant

– Les points faibles

Une histoire une peu longuette

Des personnages peu mis en valeurs

  • En bref 
 Une lecture sans grande prétention. Agréable à lire, mais sans plus!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s