Le clan des MacLaren

  • Informations : 

Auteur : Susan King
Editeur : J’ai lu pour elle
Format : Papier
Prix : 6,60€
Nombre de pages :
Romance : Romance des Highlands
Note : 6,5/10

  • Quatrième de couverture
Ecosse, 1170.
Dissimulée derrière un bosquet, Alainna MacLaren voit surgir un groupe de cavaliers à la crête d’une colline. des Normands, à en juger par leur apparence… Le coeur d’Alainna s’emblalle. Ces derniers se risquent rarement dans d’aussi lointaines contrées. Sans doute ont-ils étés envoyés par le roi à Kinlochan. Et dans ce cas, l’avenir de la jeune femme et de son clan est en suspens… L’un des chevaux pivote, découvrant le bouclier décoré d’une flèche blanche sur fond d’azur. Ce blason, Alainna l’a vu en rêve, sur un mystérieux guerrier aux cheveux d’or…
  • Mon avis

– L’histoire

L’histoire est une histoire assez basique. Sur ordre du roi, Sébastien Le Bret est envoyé en Ecosse pour épouser la jeune Alainna. Le chevalier normand n’est pas du tout au goût de la jeune rousse. elle avait commandé un guerrier celte auprès du roi et là voilà à présent obliger d’épouser cet homme dont l’esprit est resté en France.

Donc, voilà la base de cette histoire. Hormis la querelle des deux clans et la protection divine de la Vierge de Pierre, cette histoire n’a pas grand chose d’extraordinaire.

– Les personnages

Alors, si l’histoire n’est pas top-top, il faut au moins que les personnages soient au rendez-vous.

Alors, tout d’abord les femmes, représentée par la flamboyante chef du clan Laren , Alainna. Cette jeune femme est juste le rayon de soleil du livre. Elle sait ce qu’elle veut et fait tout pour l’obtenir. Sauf qu’en lui envoyant Stephen Le Bret, le roi William ne lui laisse pas le choix. Les relations entre les deux sont houleuse au départ… La jeune femme a également de nombreux talents et ne se laisse pas enfermer dans son carcan de femme en exerçant parfois un métier d’homme.

Après le feu, la glace. En Sébastien Le Bret, on trouve vraiment la froideur. Cet homme ne laisse paraitre aucun émotion (enfin… au début! ^^). Je l’aime beaucoup! C’est un puissant guerrier torturé par son passé. Il se bat comme un beau diable! D’ailleurs, je dois bien avouer que les scènes de batailles sont vraiment extrêmement bien réussies dans ce roman!

Un autre personnage que j’ai également beaucoup apprécié; il s’agit du barde Lorne. C’est un vieillard qui doit certainement connaitre tous les contes des Highlands. Et je dois bien avouer que c’était un réel plaisir de lire ces nombreux contes d’Ecosse qui parsèment le livre. J’avais vraiment l’impression d’être au coin du feu à écouter le conteur gaélique, lorsque les contes arrivaient dans l’histoire.

  • Conclusion

– Les points forts

De bonne scènes de batailles
Les contes écossais racontés au coin du feu

– Les points faibles

Une romance sans grande prétention

  • En bref 

Bien que sans grande prétention, une romance des Highland à découvrir avec plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s