La huitième fille

  • Informations : 

Auteur : Terry Pratchett
Editeur : Pocket
Format : Papier
Prix : /
Nombre de pages :
Particularités : Troisième tome des Annales du Disque-Monde
Note : 8,5/10

  • Quatrième de couverture
Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise la transmission de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-Monde (vous y êtes ? Nous y sommes). La succession s’y effectue de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi opère le mage. Puis il meurt. Or, il apparaît que le huitième fils est cette fois… une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n’a vu pareille incongruité. Trop tard, la transmission s’est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutemps… Après  » La huitième couleur  » et  » Le huitième sortilège « , voici la troisième  » Huitième « . Ne craignez pas la réplétion :comme tant d’autres avant vous,  » vous en redemanderez « , selon l’incontournable adage de Jérôme Bosch.
  • Mon avis

Alors, c’est du Pratchett. Au bout des deux premières pages, on sait si on aime ou on déteste… Et moi, j’adore! L’univers qu’à créer Pratchett, celui du Disque-Monde est un univers complètement loufoque où se côtoie des gens qui ne devraient pas se côtoyer et où l’humour est juste décapant!

Alors, ce tome est le premier du cycle des Sorcières. On y retrouve Mémé Ciredutemps qui est une sorcière assez coquasse habitant à Trou D’Ucques! (XD). La brave femme est d’ailleurs bien embêter, parce qu’un mage a refilé ces pouvoir de mage à une fille, la jeune Eskarina. or, aucune fille ne peut être mage, d’après l’Université de l’Invisible.

De là, part l’aventure des deux femmes qui vont prouver à tout ces vauriens de mages de quel brin elles se chauffent. Autant dire que Mémé Ciredutemp et Esk ont de l’énergie et de l’humour à revendre! Et c’est pour ça que je les adoooorent! Franchement, c’est deux femmes sont vraiment excellentes! ^^

Bon, c’est du Pratchett, donc, évidemment, toutes les deux pages, j’éclatais de rire! (Heureusement que j’étais toute seule chez moi, sinon, je pense que c’était l’internement direct!). il a un humour corrosif et n’hésite pas à se moquer ouvertement des héros de fantasy habituels, ce qui est absolument délicieux. Mais, hormis ce fait, dans ce livre, j’ai particulièrement aimé la réfléxion sur l’égalité des sexes. Dans le Disque-Monde où seuls les hommes peuvent être mages et seuls les femmes peuvent être sorcière, la pauvre petite Esk ne sait plus où donner de la tête ni quel est sa place. Et elle se bat pour faire reconnaitre ces dons de mages aussi bien que ceux de sorcière! Et là, je tire mon chapeau (de sorcière) à Terry Pratchett pour avoir instaurer une égalité des sexes au sein du Disque-monde (ou tout du moins chez les mages).

  • En bref

Un grand moment de rire avec un fond de vérité à méditer sur le monde dans lequel nous vivons.

Publicités

6 réflexions sur “La huitième fille

  1. La huitième fille n’est pas mon Disque-Monde préféré, mais reste tout de même un très bon Pratchett. La première apparition de mémé Ciredutemps. Cette femme est vraiment géniale, elle me fait toujours beaucoup rire. X)

    Comme toi, j’ai apprécié l’aspect du récit qui s’intéresse à l’égalité des sexes. Il le traite le sujet avec beaucoup d’humour, mais également avec intelligence. 🙂

    • C’est vrai que sur une trentaine de tome, on peut ne pas trop en aimer certains! =)
      En aurais-tu à me conseiller plus que d’autres? Des cycles particuliers? Je suis curieuse de lire des excellents Pratchett! =)

      • Bonne question… après tout dépend des goûts de chacun ( Et de ses préférences au niveau des personnages qui, s’ils sont tous géniaux, sont tout de même très diversifiés. ), je sais que beaucoup aiment le cycle mettant en scène le Guet. Il est vraiment très bon ( Peut-être un peu plus sombre, parfois, que le reste de la série. ), mais je lui préfère des cycles comme celui de Moite avec Timbré et Monnayé. Déjà parce que le personnage de Moite me fait beaucoup rire, mais surtout parce que ce sont deux romans qui mettent bien en avant le Patricien, qui reste mon personnage préféré. ( Et que leur duo est juste génial à mes yeux. ^^ ) Des titres comme le Faucheur m’avait énormément plu, mais ça fait un moment que je l’ai lu… le père Porcher est également l’un de mes préférés, et je m’étais beaucoup amusé avec La vérité, qui était complètement délirant ( D’autant que j’ai plus qu’adoré le personnage d’Otto. ).

        Après, je n’ai pas lu toute la série, il m’en reste encore quelques tomes à découvrir. Je sais toutefois qu’il n’y a a pas un seul de ses titres que je n’ai pas adoré et que je déconseillerai. 🙂 ( Bon, c’est ma série favorite, donc forcément, je ne suis pas peut-être toujours très objectif. )

        Voilà, voilà. En tout cas bonne continuation ! ^^

      • Merci pour ton commentaire! C’est vrai qu’il me reste encore beaucoup de personnages à découvrir (et donc beaucoup de livres à lire!).
        En tout cas, j’ai hate de commencer tous les cycles dont tu m’as parlé. Ils m’ont vraiment tous l’air des plus intéressant (remarque, dans le monde de Pratchett, tout devient intéressant un jour! ^^)
        Pour le moment, j’apprécie beaucoup le personnage de la Mort! Ce type est juste vraiment excellent. Mais, il me tarde de découvrir les autres quand même!

  2. Raaaaa je veux lire du Pratchett!!!!!! J’ai pourtant Le petit livre des gnomes dans ma PAL.Tu vas peut-être pouvoir me renseigner, le 1er Disque-Monde est bien La huitième couleur?
    Bonne soirée!

    • Et tu as raison pour deux choses :
      -Lire du Pratchett, c’est de la balle! ^^ c’est tellement décalé et sans prise de tête que ça fait du bien! =)
      -La huitième couleur est bien le premier tome! Et fait attention, c’est le seul tome « double » avec le huitième sortilège. Ce sont les deux seuls livres qu’il faut lire les uns après les autres. Sinon, tous les Pratchett sont indépendants!
      J’espère bientôt retrouver un article sur pratchett sur ton blog! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s