Mortimer

  • Informations : 

Auteur : Terry Pratchett
Editeur : Pocket
Prix : /
Nombre de pages : 240
Particularités : 4ème tome des Annales du Disque-Monde
1er tome du cycle de la Mort
Note : 9/10

  • Quatrième de couverture
Mortimer court à travers champs, agitant les bras et criant comme une truie qu’on égorge. Et non. Même les oiseaux n’y croient pas. « Il a du coeur », fait son père adossé contre un muret. « Dame, c’est le reste qui lui manque », répond l’oncle Hamesh.
Mais à la foire à l’embauche, la Mort le remarque et l’emporte sur son cheval Bigadin. Il faut la comprendre : elle a décidé de faire la vie ; avec un bon commis, elle pourrait partager le travail quotidien, ce qui lui laisserait des loisirs. Un grand destin attend donc Mortimer. Mais… est-ce bien raisonnable ?
  • Mon avis

Autant vous le dire tout de suite, la Mort est l’un de mes personnages préféré du Disque-Monde (pour le moment, j’en ai encore beaucoup à lire!). Donc, je ne pouvais qu’apprécier ce livre! L’idée de base est très simple : la Mort a décidé de prendre un apprenti. Cette idée est comment dire… Spécialement conçue pour faire travailler nos zygomatiques. Mortimer est très loin d’avoir le charisme et la carrure pour remplacer la Mort dans son travail. Il a trop d’humanité pour cela.

Personnellement, j’ai adoré le personnage de Mortimer. Ce petit gars qui pensait bien faire en secourant une princesse en détresse a mis le Disque-Monde dans un caca intersidéral! Et j’ai trouvé ça juste génial! Le pauvre Morty essaye de se dépatouiller tant bien que mal de la bêtise qu’il a fait… Et c’est tordant! ^^

On retrouve quelques personnages présents dans les tomes précédents. Le brave Rincevent nous fait une furtive apparition. Mais, il y a un autre personnage dont j’ai beaucoup apprécier le retour : la fille de la Mort. Et oui, cette créature a une fille. Des plus vivante qui plus est! Je l’adoore (contrairement à la princesse Kéli qui commençait à me taper sur les nerfs!).

Pratchett nous offre ici une vision de la Mort totalement différente de ce qu’on attends vraiment d’elle. En sauvant une princesse en détresse (oh, romantisme quand tu nous tiens!), Morty, change totalement le destin. Et là, nous pouvons vraiment nous demander si dans nos vies de tous les jours, cela ce passerait de la même manière pour nous. Et si quelqu’un nous sauvait de la mort, est-ce que cela mettrait dans la mouise le destin?

  • En bref 
 Encore un livre décapant de Pratchett sur l’univers de la Mort dans le Disque-Monde, très utile pour égailler un jour triste!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s