L’étrangleur de Carter Street

Suffragette avant l’heure, l’indomptable Charlotte Ellison contrarie les manières et codes victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o’clock.
Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s’étalent les faits divers les plus sordides.
Aussi bien le Londres des années 1880 n’a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie.
Dans cette nouvelle série  » victorienne « , la téméraire Charlotte n’hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.

  • Informations : 

Auteur : Anne Perry
Editeur : 10/18
Nombre de pages : 380 pages
Note : 10/10

  • Mon avis


Une grande claque! Voilà ce que j’ai reçu en lisant ce livre. Je dirais que ce livre n’est pas à proprement parlé une enquête policière, mais, il s’agit plutôt d’une enquête des mœurs de la société victorienne. J’ai vraiment été bluffé par le réalisme du roman, j’avais vraiment l’impression d’avoir été immergé dans la famille Ellisson. Je les suivais, eux et leurs aventures, comme une petite souris, essayant du mieux que je pouvais de trouver et de comprendre leur manière de penser et leur manière de faire. Anne Perry décrit avec beaucoup de finesse la société victorienne dans laquelle la famille Ellisson évolue.

Au niveau de l’enquête policière, elle ne sert que de toile de fond pour découvrir cette famille et plus particulièrement pour découvrir Charlotte Ellisson, qui est un peu le mouton noir de la famille. C’est un personnage que j’ai vraiment beaucoup apprécié car elle est en complet décalage avec son époque. En effet, la pauvre dit toujours tout ce qu’elle pense (et accessoirement tout ce qui lui passe par la tête, mais toujours avec beaucoup de spontanéité et de vérité), alors que l’époque demande aux jeunes femmes de son rang de toujours tenir leurs langues et de ne pas parler de certains sujets en présence des hommes. Bien évidemment, notre chère Charlotte essaye par tous les moyens de parler de ces sujets ou tout du moins de trouver des information sur les choses qu’on lui cache (notamment sur les rumeurs et autres scandales qui agitent les nobles de l’époque).

Les premiers assassinat dans Cater Street permettent à Charlotte de faire la rencontre d’un homme, l’inspecteur Pitt, qu’elle déteste dès le premier coup d’oeil. Ce grand échalas  mal fagoté qui lui pose des centaines de questions sans vraiment tenir compte de leur rang social lui déplaît au plus au point. Dans ce roman, j’ai vraiment adoré voir l’évolution de la manière de penser de Charlotte à la suite de ses discussions avec l’inspecteur Pitt (qui l’encourage grandement à lui donner son avis) mais aussi l’évolution de ses relation avec Dominic, son beau-frère.

La fin du livre est assez surprenante, bien que j’avais une petite idée sur le coupables dès les cent premières pages. Pourtant, les événements finaux sont des rebondissements auxquels je ne m’attendais vraiment pas. (et je dois bien avouer que j’ai faillis verser ma larmichette…)

Certes, le roman peut paraître un peu longuet pour certains, lors des grandes conversations familiales. Personnellement, je l’ai dévoré du début à la fin avec une envie croissante de lire toujours plus vite. D’ailleurs, je sens que le prochain tome ne va pas mettre très longtemps à rejoindre ma PAL et à être lu (oui, je veux voir comment l’inspecteur Pitt et Charlotte vont faire après les dernières déclarations qu’ils ont dans le roman.

  • En bref 
 Un livre excellent pour découvrir la vie sous l’époque victorienne avec des petits meurtres en toile de fond…
Publicités

2 réflexions sur “L’étrangleur de Carter Street

  1. J’adore Anne Perry! Je suis contente que tu ais aimé ce tome. A la fin du mois je vais Resurection Row, j’espère que cette enquête et l’ambiance me plaira toujours! 😉
    Bonne journée!

    • Tu sais que c’est une de tes critiques des plus enthousiaste qui m’a vraiment donné envie de lire ce roman… Et maintenant, j’ai bien l’impression que le reste des aventures de Charlotte et Thomas Pitt vont rejoindre ma PAL.
      J’ai hâte de lire ton avis sur Resurection Raw (à défaut de pouvoir le lire pour le moment!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s