La brute apprivoisée

– Le duc de Peregrine ? Mais tu es folle ! Si tu épouses cet homme, ta vie sera un enfer. En dépit des avertissements,Liana s’entête. Elle a vu défiler d’innombrables prétendants, qui lui débitaient des compliments insipides tout en lorgnant sa dot. Pas  un seul n’a fait battre son coeur comme ce colosse roux aux manières détestables. Le souvenir de leur brève étreinte, près d’une source,suffit à la faire défaillir. A peine le mariage célébré, Peregrine arrache sa jeune épouse à sa famille pour l’emmener dans son domaine : un château à demi ruiné,d’une saleté repoussante et peuplé d’une bande de sauvages. Liana pourrait à la rigueur s’accommoder de l’inconfort de sa nouvelle demeure. Mais son mari la délaisse chaque nuit pour retrouver son harem de servantes-maîtresses, arrogantes et stupides. C’en est trop : il faut mater ce rustre ! L’épreuve sera rude. Mais sous son apparente douceur, Liana dissimule une volonté inflexible !

  • Informations : 

Auteur : Jude Deveraux
Editeur : J’ai lu (Collection pour Elle)
Prix : 6,50€
Nombre de pages : 310 pages
Romance :  Médiévale
Note : 4,5/10 

  • Mon avis

Autant vous dire que lorsque l’on commence une romance avec un quasi viol, ça refroidit immédiatement. D’autant plus que l’héroïne es tune jeune femme toute frêle et toute naïve qui avait mis tous ces espoir dans ce mariage, et qui se fait trousser sans crier gare par une brute. (C’est pour cela que j’ai mis une note en dessous de la moyenne… Je pense que du viol dans une romance n’a pas du tout sa place!)
Alors, vu que tout commence bien, autant dire que la suite est un peu mieux, même, si j’ai vraiment détesté le comportement de Liana au départ. Elle est influencé par sa servante et ça ne lui va pas du tout. Par contre, quand elle se rebelle contre son mari, j’ai juste adoré le retournement de situation! Le chat devient tigresse. Et ça donne vraiment un coup de fouet à l’histoire qui repart de plus belle.
Par contre, le fil conducteur de l’histoire, qui est la « guerre » contre les Howard est un peu rébarbatif au bout d’un moment. Oui, nous savons que Russ déteste les Howard! Oui, nous savons que les Howard sont les grands méchants!… Blablabla! Il n’y a pas un chapitre où l’on ne répète pas sans cesse ces choses.
Par contre, les scènes de ménage sont assez cocasses. J’ai vraiment beaucoup apprécier ces passages.
En plus de tout cela, il y a un événement « fantastique » qui m’a paru être présent uniquement pour servir le scénario. Alors, qu’à mon avis, il aurait eu mille autres manières de faire passer les révélations.
Pour finir, je trouve que l’histoire est quand même assez décousue. On sent que l’auteur voulait finir son histoire à n’importe quel prix! Surtout au prix du sacrifice de la véracité des actions. Certains personnages prennent de plus en plus d’importance (ou prennent de l’importance d’un seul coup) et au final, ils ne servent à rien. Cela retombe toujours comme un soufflé au fromage…
Et le grand final est juste… Bof bof! Je suis vraiment restée sur ma faim! (et autant dire que j’ai horreur de ce genre de chose. J’aime les livres avec une vraie fin!).

Pour les personnages, Liana m’a tapé sur les nerfs au début de l’histoire. La jeune femme s’est toujours débrouillée toute seule toute sa vie et là, elle décide de faire confiance aux conseils de sa servante… Ce qui est bien évidemment l’une des pires idées qu’elle n’ait jamais eu!
C’est lorsqu’elle commence à se rebeller et à n’en faire qu’à sa tête que je l’ai beaucoup apprécier. Elle a des idées bien arrêtées et n’hésite pas à utiliser des moyens plus inventifs les uns que les autres pour les mettre en place.
Rogan est une brute. On nous annonce d’ailleurs la couleur dès le début du livre. Mais, je ne pensais pas qu’il était goujât à ce point! a peine sa femme arrivée dans son château qu’il fonde dans le lit d’une de ses maîtresse (ce que Liana fait pour l’en tirer est d’ailleurs juste hi-la-rant!).  Mais au bout d’un moment, Liana arrive à le dompter. Et là, c’est le drame (enfin pour moi), parce que Rogan devient aussi doux qu’un agneau. Lui la brute épaisse devient un homme tout mignon tout plein au service de sa dame. Et là, j’ai envie de dire NON! Il ne peut pas changer de nature aussi rapidement… Mais bon, c’est le mode « tout ou rien » que semble adorer l’auteur donc bon…
Les autres personnages sont assez insipide. Et, à part éventuellement Zared et Severn qui sont la seule famille de Russ, il ne servent pas à grand chose.

  • En bref 
Si vous aimez les personnages en mode tout  ou rien…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s