Les adieux à la Reine

Vienne, en 1810, est une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, une ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles, et, plus précisément des 14, 15 et 16 juillet 1789 durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Elle-même s’est enfuie alors, avec la famille de Polignac.

A travers une reconstitution minutieuse et fébrile de ses dernières heures à Versailles, Agathe découvre la force de sa fascination pour la reine et la beauté émouvante et singulière du monde qu’et s’était créé. Un monde placé sous le signe du luxe et de l’élégance, un univers minuscule qui étincelle de toutes les apparences du bonheur, mais où ni le désir ni l’amour n’y ont de voix pour se demander : « Est-ce le drame de la reine ou celui de sa lectrice? »

  • Informations : 

Auteur : Chantal Thomas
Editeur : Points
Nombre de pages : 250 pages
Note : 7,5/10

  • Mon avis

J’aime la royauté et j’aime l’histoire. Autant commencer cette chronique en vous informant sur ce point qui m’apparaît essentiel. Je trouve que cette période de notre histoire est l’une des plus riches et c’est pour cela que j’aime beaucoup lire des livres historiques.

Avec les Adieux à la reine, on plonge dans les trois derniers jours de la reine Marie-Antoinette dans son château de Versailles. On suis toute cette histoire grâce aux yeux de la personne qui lui fait la lecture, Agathe-Sidonie Laborde. On voit au cours de ces trois jours tous les enjeux politiques. Surtout, on comprend page après page que la monarchie perd pied et que les décisions qui ont été prises pendant ces trois jours sont ceux qui vont faire basculer le cours de l’histoire.

Au travers du roman, on découvre un Versailles nettement moins fastueux que celui que l’on a dans notre imaginaire collectif. Le château en lui même m’a vraiment fait l’effet d’apparaître comme un personnage. Il est vivant. Il vit au rythme des joies et des peines du couple et royal. En ces temps troublés, il apparaît comme sombre et très peu accueillant, reprenant exactement l’atmosphère qui y règne.

Sidonie est un personnage qui inscrit sa petite histoire dans la grande histoire. Elle m’a permis de revoir un peu mon histoire de France et surtout de découvrir certains personnages clés de cette période qui ont eut un peu plus de mal à passer à la postérité. C’est une jeune femme toute timide, mais, c’est sa timidité qui nous permet de découvrir les autres protagonistes. Sidonie se glisse dans tous les coins de Versailles et écoute toutes les conversations pour notre plus grand plaisir. Mais, le plus important pour cette jeune femme, c’est la personne qu’elle sert avec une ferveur exemplaire : la reine. Sidonie est totalement subjuguée par la reine (et moi aussi par la même occasion).

La reine nous est présenté comme un personnage plein de dualité. On la sent forte et faible à la fois. Par moment, elle sait ce qu’elle fait, et à d’autre moment, on comprend qu’elle est complètement perdue.
J’ai vraiment beaucoup d’admiration pour la reine. Je trouve que c’est une reine magnifique, malgré tous les défauts qu’il lui ont trouvé. Ni elle ni Louis XVI n’étaient vraiment fait pour régner (et au vue de leur caractère respectifs, ils n’étaient pas non plus fait pour s’aimer). C’est un personnage admirable de l’histoire de France, toujours digne, mais trop jeune pour comprendre que sa conduite était déplacée en France.

Pour conclure, je pense que je vais me pencher un peu plus sur cette période de notre histoire qui est très intéressante.

  • En bref 
Une excellente découverte, pour les amoureux de Marie-Antoinette et tous les autres qui veulent en savoir plus
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s