L’épouse de Lord Mackenzie

A dix-huit ans, Isabella a bravé l’autorité parentale pour épouser lord Mackenzie, peintre passionné dont elle est devenue la muse. Pourtant, lasse des libations exagérées de son mari, elle a fini par le quitter. Trois ans plus tard, elle revient vers Mac pour l’avertir qu’un inconnu vend des toiles sous son nom. S’il prend l’affaire à la légère, Mac ne cache pas à Isabella qu’il est prêt à tout pour la reconquérir. Mais, lorsque le mystérieux faussaire sort de l’ombre pour s’en prendre à elle, Mac réalise qu’il pourrait bien la perdre une fois encore et, cette fois, pour toujours…

  • Informations : 

Auteur : Jennifer Ashley
Editeur : J’ai Lu (Collection Pour Elle)
Prix : 6,50€
Nombre de pages : 215 pages
Romance : Romance victorienne
Note : 8,5/10

  • Mon avis

J’avais découvert la famille Mackenzie avec un coup de coeur pour La folie de Lord Mackenzie. J’ai trouvé ce second tome un peu (un tout petit peu) moins bon. Et oui, tous les frères Mackenzie ne peuvent pas avoir des tomes coup de coeur.

J’ai retrouver avec plaisir les personnages d‘Isabella et de Mac, déjà rencontré dans le premier tome de la saga. C’est un couple vraiment intriguant car ces deux personnages ont déjà vécu une histoire d’amour avant de se séparer. Ils sont même d’ailleurs toujours officiellement mariés.

Ce livre est en fait l’histoire d’une reconquête : on sait que Mac et Isabella se sont aimés (même follement aimés, il y a trois ans). Et on se doute fortement qu’ils sont toujours amoureux l’un de l’autre. Le tout ici est de savoir comment Jennifer Ashley va faire en sorte de réussir à réunir ce couple. Et comme d’habitude avec les scandaleux Mackenzie, tout ne va pas se passer comme prévu.

En parallèle de l’histoire d’amour, on a l’histoire du faussaire. Un homme se faisant passer pour Mac vends de faux tableaux sous son nom. Cette histoire devient de plus en plus sombre au fur et à mesure que l’on avance dans le livre. Par contre, je trouve dommage que cette histoire ne prenne pas une part plus importante. A mon avis, elle aurait vraiment pu être plus exploitée.

La fin est vraiment haletante… Et autant dire que j’ai hâte de retrouver les aventures de cette famille outrageusement scandaleuse!

Et dans ce livre, on a droit à… Du kilt! Dans tous ces états! ♥ Et je dois bien dire que je ne peux pas du tout résister à un homme en kilt! ♥

J’ai beaucoup apprécier le personnage de Mac, notamment grâce à sa volonté affichée de toujours porter son kilt dans le pur style écossais. C’est également un homme totalement perdu. Qui comprend au fil de l’histoire ce qu’il aime vraiment dans sa vie et ce qui le motive réellement.

Isabella est une femme qui aime son mari, pourtant, elle a fait le choix le plus difficile en le quittant pour ne pas sombrer elle-même. Et c’est pour cela que je l’admire et que je l’adore. Elle a une capacité de compréhension assez développée, qui lui permet de toujours faire le meilleur choix possible.

  • En bref 
La famille Mackenzie n’a pas encore fini de surprendre : faussaire, reconquête et amour son au programme pour ce nouveau tome.
Publicités

[Film] Mesmerize Me

1880s California. A traveling hypnotist is hired to cure a troubled young woman. Will their rivalry blossom into romance, or will Estella continue to fixate on a love long since dead?

1880 Californie. Un hypnotiseur ambulant est engagé pour guérir une jeune femme troublée. LEur rivalité va-t-elle se transformer en romance ou Estella va-t-elle rester fidèle à son amour disparu?

  • Informations

Réalisateur : Kate Hackett
Durée : 24 minutes
Sortie : 2009
Acteurs : Natalie Smyka, Cameron Cash…

  • Mon avis

J’ai découvert ce film en recherchant quelque chose à vous proposer. Et je dois bien dire que j’ai l’impression d’avoir découvert une petite pépite! C’est un film visible en ligne produit par une école de cinéma américaine et je crois en être tombé amoureuse.

Nous nous trouvons en Californie en 1886. Notre héroïne, Estella semble avoir un problème : elle voit son fiancé mort il y a quelques années. Bien qu’elle ne voit pas ce qu’il y a de mal à communiquer avec lui, ces parents ne sont absolument pas de cet avis. Ils engagent une hypnotiseur pour essayer de guérir leur fille.

Ce film est court, une vingtaine de minutes. Mais quel film! L’histoire est vraiment prenante. Le fait que le film soit en anglais non sous-titré n’était pas un problème. Les dialogues sont compréhensibles. Et surtout, le jeu d’acteur est splendide!

Il y une tension dans ce film que j’ai vraiment adoré. Notre cher Daniel Hale, l’hypnotiseur, va t’il pouvoir sauver cette chère Estella? Toutes leurs joutes verbales sont génialissimes.

Le travail de lumière est extrêmement bien soigné. De plus, les décors sont vraiment somptueux. La Californie a des paysages sauvages magnifiques qui collent à la perfection avec ce film. Les costumes sont soignés, d’époque. (Je reverrais d’avoir l’une des robes d’Estella).

En bref, j’ai adoré! Mesmerize me est une petite pépite qui mériterais d’être beaucoup plus connu!

Vous pouvez retrouver ce film sur Facebook, et le voir, sur Viméo ou ci-dessous!

Mesmerize Me from Kate Hackett on Vimeo.

Tell No One

f0e9f-tell2bno2boneFor Dr. David Beck, the loss was shattering. And every day for the past eight years, he has relived the horror of what happened. The gleaming lake. The pale moonlight. The piercing screams. The night his wife was taken. The last night he saw her alive.
Everyone tells him it’s time to move on, to forget the past once and for all. But for David Beck, there can be no closure. A message has appeared on his computer, a phrase only he and his dead wife know. Suddenly Beck is taunted with the impossible – that somewhere, somehow, Elizabeth is alive.
Beck has been warned to tell no one. And he doesn’t…

  • Informations : 

Auteur : Harlan Coben
Titre français : Ne le dis à personne
Editeur : Dell Fiction
Prix : 7.99$
Nombre de pages : 370 pages
Particularités : Roman anglophone
Note : 8/10

  • Mon avis

J’ai lu ce livre dans le cadre de mes cours d’anglais. Nous devions lire quelques chapitres par semaines et pendant le cours, nous parlions de ce livre. Pour moi qui adore lire les livres d’une traite, mettre un peu plus de trois mois pour lire un thriller, c’était beaucoup trop dur! Surtout que la plume d’Harlan Coben est vraiment très bonne.

On suit le personnage du Docteur Beck qui reçoit un mystérieux e-mail de provenance inconnu. Lorsqu’il ouvre le lien de cet e-mail, il voit, à l’aide de caméra de surveillance, sa femme, censé être morte 8 ans auparavant. De là, il se lance à sa poursuite. Mais poursuit-il sa femme ou son fantôme?

Harlan Coben a le sens du suspense. Du début à la fin, on ne sait pas à quoi s’attendre. La première partie du livre se déroule assez lentement, le temps de mettre tous les personnages et tous les indices en place. Mais, une fois que tout est bien positionné, le rythme du livre s’accélère d’une manière telle qu’il est difficile de poser le livre. Jusqu’à la dernière page, Coben nous tient en haleine (vraiment la dernière page! Je n’avais encore jamais lu un tel livre!).

Mon moment préféré, celui pendant lequel j’ai retenu mon souffle, est celui de la course poursuite entre Beck et la police. J’avais l’impression d’être avec Beck à ce moment-là. D’avoir peur, d’avoir mal, de respirer en même temps que lui.

Le personnage de Beck, que nous suivons tout le long du livre est vraiment attachant. Il nous prouve tout ce que l’on peut faire pour l’amour d’une personne. Il m’a appris qu’il ne fallait jamais désespérer. C’est un personnage qui essaye de déterrer les secrets dans lesquels ont l’a enfermé… Ce qui n’est pas vraiment pour plaire à tout le monde.

On a un groupe de méchant, vraiment très méchants. Les tortures qu’ils font subir à leur proie sont vraiment terrible. Même si Coben ne met pas de mots dessus, on peut aisément s’imaginer ce qu’il se passe lorsque ces hommes passent à l’actions.

Les autres personnages sont aussi très bien amenés. Ils ont chacun une vie qui leur est propre dans le livre. Ils ne servent pas que les intérêts du héros. On sent qu’ils sont vraiment là parce qu’ils ont une vie en dehors du roman. J’ai particulièrement adoré le personnage de Shauna, la belle-soeur de Beck, qui ne se laisse pas du tout faire.

Pour conclure, j’ai l’intention de regarder l’adaptation française du roman pour me faire une idée (Ne le dis à personne de Guillaume Canet). Je pense vous écrire très prochainement un article à ce sujet.

Au niveau de la version anglaise, j’ai trouvé que ce roman était vraiment accessible. Bien qu’ayant passer un an à l’étranger pour parfaire mon anglais, c’était mon premier vrai roman lu dans la langue de Shakespeare (oui, je ne compte pas les ouvrages de Marketing ou de droit).

  • En bref 
Un thriller palpitant où l’on ne sait plus où est la vérité, un bon livre pour cet été!

Le secret d’une rose

Norfolk, avril 1815.
Accusée à tort d’être une voleuse doublée d’une courtisane, Lina Shelley fuit Londres et se réfugie dans le Norfolk, chez un ami de sa tante, le très honorable lord Dreycott. Mais voilà que ce dernier disparaît, léguant son titre et sa fortune à son neveu, Quinn Dreycott. Et le désarroi de Lina est à son comble lorsqu’elle fait la connaissance du mystérieux Quinn : séduisant, délibérément enjôleur, le beau libertin ne semble pas s’encombrer de convenances et la traite avec une familiarité déconcertante. Malgré cela, et malgré elle, Lina est totalement fascinée par cet homme si différent des autres. Un homme qui, pourtant, pourrait bien la chasser s’il venait à découvrir pourquoi elle a quitté Londres…

  • Informations : 

Auteur : Louise Allen
Editeur : Harlequin (Collection Les Historiques)
Prix : 6,25€
Nombre de pages : 310 pages
Romance : Angleterre géorgienne
Note : 7/10

  • Mon avis

Cette histoire est assez bonne. On retrouve la romance imbriqué dans une histoire de vol et une vengeance. Le fait d’aborder tous ces thèmes permet à l’histoire de ne pas trop traîner en longueur, ce qui est vraiment plaisant.
La romance est vraiment bien amenée, ni trop rapide, ni trop lente. Les sentiments semble réels entre les protagonistes.
Il y a des scènes complètement décalées qui m’ont fait sourire. La scène de la sortie du bain est juste énormissime! Je en m’attendais pas à de telles réactions de la part des personnages.
J’ai beaucoup apprécier les différents quiproquo sur la véritable situation de Lina. Quinn ne sait vraiment plus quoi penser et la pauvre Lina se met toujours dans des situations incompréhensibles pour le jeune homme. Tantôt prude, tantôt séductrice, Quinn ne sait jamais trop sur quel pied danser, ce qui donne des situations assez cocasses et de l’incompréhension de la part du jeune homme qui pense avoir comprit quel genre d’intrigante est Lina… Et qu’en fait, pas du tout!

Les personnages étaient vraiment travaillés. Ils ont une vraie profondeur, une vraie histoire.
Lina est vraiment très attachante. Cette jeune femme qui fuit la police à quelque chose de candide et naïf dans sa façon d’être. La preuve, elle ne sait jamais trop comment se comporter avec Quinn!
Le personnage masculin de Quinn m’a beaucoup plût également. Par contre, malgré ce qu’en disait le résumé, je ne l’ai vraiment pas trouvé si libertin que ça. Il était même plutôt réservé!
Mais, mon personnage préféré reste celui de Gregor. Ce russe a le don de parler sans vraiment réfléchir. Et en plus, il ne pense qu’à découvrir les petites anglaises. Ses conversations avec Quinn tournent d’ailleurs beaucoup autour de ce sujet. Chaque fois que son ami a un problème, il semble vouloir le régler par une partie de jambe en l’air.

  • En bref 
Une romance à découvrir pour les joutes verbales entre Gregor et Quinn

Vague de chaleur

Un magnat de l’immobilier est retrouvé mort au pied de son immeuble de Manhattan. Et visiblement, il a eu de l’aide pour passer par-dessus la rambarde… Une femme avec un passé trouble réchappe de justesse d une embuscade. Il faut chaud, trop chaud, à New York et les passions semblent se déchaîner. Quand un autre meurtre a lieu dans l’entourage de l’homme d’affaires assassiné, la police enquête en eaux troubles, là où le secret et le silence font loi.
Mais l’enquêtrice de choc Nikki Heat est là pour faire la lumière sur cette sale affaire. Avec son équipe, elle va percer un à un tous les secrets du mort, flambeur incestueux aux multiples ennemis. Des secrets que de nombreuses personnes auraient préféré laisser dans l’ombre…

  • Informations : 

Auteur : Richard Castle
Editeur : City
Prix : 17,50€
Nombre de pages : 255 pages
Particularités : Roman tiré de la série Castle
Note : 9/10

  • Mon avis

Alors, autant vous prévenir tout de suite, j’adore la série Castle… Alors, quand je suis rentrée chez mon libraire et que j’ai vu qu’il avait Vague de Chaleur, le premier roman des aventures de Nikki Heat, j’ai juste sauté de joie et mon sourire ne m’a pas quitté de toute la journée!

Pour ceux (ou celles) qui ne suivent pas la série : Richard Castle est un grand écrivain qui veut écrire son prochain livre sur la police de New-York. Etant un proche du maire, il obtient le passe-droit de rester quelques temps avec une équipe de police, celle commandée par Kate Beckett. Et, dans la série, Richard Castle écrit le premier tome des aventures de Nikki Heat en s’inspirant de Beckett et de sa relation avec la jeune femme.

Je ne vais vraiment pas être objective avec ce roman, car j’adore la série.

Si on enlève le fait que parfois la traduction est faite au marteau piqueur, j’ai trouvé que cette enquête était vraiment très bonne. c’est avec délice que j’ai retrouvé en Rook, mon Castle adoré et en Heat ma petite Beckett. Toute l’histoire se déroule lors de la grande vague de chaleur qui sévit sur New-York, donnant parfois droit à des moments torrides… L’enquête est vraiment bien menée, je ne suspectais pas le moins du monde le coupable (comme d’habitude, me direz-vous!).

L’évolution de la relation entre les personnages était vraiment très bonne. Rook fini, à l’aide de beaucoup de patience, par apprivoiser Nikki. La jeune femme est une écorchée vive qui préfère ne pas s’engager dans quoi que ce soit.

J’ai beaucoup aimé Nikki, notamment parce que c’est une femme forte. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds dans un monde de brute. Et surtout, elle est extrêmement doué lors des combats rapprochés. La scène d’action dans sa cuisine m’a vraiment beaucoup plu!

Rook est un homme que j’ai adoré! Il a l’humour de Castle, n’hésitant pas à tourner en dérision certaines choses trop morbides. Il est vraiment très attachant. J’ai beaucoup aimé la scène de l’interrogatoire du polonais où il pète complètement un câble… Génial!

Le duo de flic de choc qui accompagne Nikki est aussi génial. On sent vraiment la complicité entre les deux hommes, même s’il n’arrêtent pas de dire qu’ils se détestent.

Pour conclure, je crois que je vais très prochainement m’offrir le second tome des aventures de Nikki Heat pour retrouver mes personnages préférés.

  • En bref 
Un excellent produit dérivé de la série, à consommé sans modération lors des vagues de chaleurs (et même avant)…

Going Wild

Depuis sa naissance, Stephen lutte contre une maladie incurable. Jusqu’au jour où il est victime d’une mystérieuse agression, qui le laisse contre toute attente en parfaite santé. Enfin, si se transformer en loup peut être appelé une « parfaite santé »…

La meute de Jason est en alerte : contrevenant à leur loi, un loup-garou a mordu un humain, faisant de lui l’un des leurs. Le loup en devenir va avoir besoin d’un guide. Bien qu’il n’en ait aucune envie, Jason est désigné. Pour couronner le tout, le nouveau n’est autre que Stephen, le « loser » de son lycée !

coup-de-coeur

      • Informations : 

Auteur : Xenja
Editeur : Edition Laska
Format :  Numérique
Nombre de pages : 46 pages
Romance : Homosexuelle
Note : 10/10

  • Mon avis

Cette histoire est juste… Waou! Absolument magnifique! Cette romance mêlant homosexualité et fantastique avec les loup-garou est vraiment géniale. Mon seul regret, qu’elle ne soit pas plus longue!

J’ai été happée par l’histoire dès les deux premiers paragraphes. Xenja à l’art en peu de mots de nous propulser dans son univers.

Donc, nous suivons les aventures d’un jeune homme, Stephen qui se fait transformer et devient un loup garou. Un mal pour un bien? Il n’en est pas si certain lorsqu’il rencontre le clan de loup-garou du coin. L’alpha de la meute le fourre dans les pattes d’un de ses camarades de lycée. Et, le pauvre Jason n’est pas du tout d’accord pour être le baby-sitter du jeune homme.

J’ai adoré cette romance qui s’établit tout en douceur, sans accro. On sent que les sentiments entre les personnages sont réels, autant que leurs motivations.

J’ai trouvé cette novella vraiment magnifique. Elle m’a également fait réfléchir sur la maladie et sur la médecine actuelle. Un petit loup-garou pourrait finalement être une bonne solution!

  • En bref 
Une romance gay attachante à découvrir sans plus attendre!

Terrible Awena – La saga des enfants des dieux, T1

Awena Dano est une jeune fille des temps modernes de 21 ans, vivant encore chez sa mère, Marlène, totalement insensible à son égard. La jeune femme ne rêve que de prendre le large et se jure de tout faire pour que cela se fasse rapidement. 
Mais un jour, alors que Marlène vient de se remarier pour la quatrième fois, Awena se voit offrir malgré elle, en cadeau d’anniversaire, un voyage dans le nord des Highlands, loin… assez pour que Marlène puisse se débarrasser d’elle un bon moment.
À peine arrivée, accueillie dans un manoir lugubre par une vieille tante par alliance, Awena fuit et se réfugie sur le haut d’une colline proche, où trône un ancien cercle de dolmens.
Tout bascule, quand elle se fait happer par une courbe du temps et se retrouve quelque six cent dix-huit ans dans le passé.
Comment ne pas devenir folle en faisant la connaissance de deux guerriers-druides, Ned et Clyde, qui la livrent en pâture à leur laird, Darren Saint Clare alias le Loup Noir des Highlands ? 
Alors que Darren, lui, pense voir en elle sa promise, l’élue que les Dieux du monde des Sidhe avaient annoncée, par le biais d’une très ancienne prophétie…

  • Informations : 

Auteur : Linda Saint-Jalmes
Editeur : Rebelle éditions
Prix : 19,90€
Nombre de pages : 482 pages
Romance : Time Travel
Note : 8/10

  • Special thanks

Je remercie une nouvelle fois les éditions Rebelle pour m’avoir permis cette magnifique découverte!

  • Mon avis

Un vœu lancé dans la brise pour trouver son âme soeur et pouf! Awena se trouve transportée dans le passé. Et j’ai adoré! La confrontation entre l’époque moderne d’où vient Awena et l’époque des Highlander est délicieuse. Linda Saint-Jalmes nous plonge vraiment dans son univers de kilts, de tartans et magie druidique. Et… La magie fonctionne.

Là, à plus de six cents ans de son époque, elle fait la connaissance d’un certain highlander ténébreux… Darren, le laird du clan. Qui pense que cette jeune femme est sa promise. Extrêmement séduisant (et oui, les tartans, personne ne peut y résister!), il fera tout pour prouver qu’il a raison.

J’ai découvert avec délice les Highlands de l’époque avec toutes les fêtes druidiques, les us et les coutumes de ce monde. Linda Saint-Jalmes a vraiment dû travailler son sujet, parce qu’il n’y a aucune fausse note. J’ai vraiment appris beaucoup de chose sur ce monde druidique à l’aide de ce livre. C’est une religion absolument passionnante!

La fin est un délice. On prend vraiment conscience de la puissance de ce roman. D’ailleurs, l’épilogue nous promet un second tome haut en couleur!

Au niveau des personnages, ils sont tous vraiment géniaux! Ils ont vraiment une vie propre.

Awena, Awena.. Ou, la reine des gaffes! En atterrissant à une époque antérieur à la sienne, la pauvre Awena les accumule. Pour mon plus grand plaisir. Il y a vraiment des moment à hurler de rire (par exemple une certaine demande en mariage… j’en ai vraiment rit aux larmes).

Darren, lui est beaucoup plus réservé. Ce que j’ai vraiment apprécié dans ce personnage, c’est ça capacité à ne pas se transformer en bête de sexe à chaque fois qu’il se retrouve seul avec Awena. C’est vraiment un peu guerrier des Highlands avec l’honneur qui va avec, ce qui est appréciable.

Les deux grands « magiciens », Larkin et Barabal sont deux haut en couleur. Barabal est une petite mémé qui parle comme Yoda. C’est à la fois pénible et amusant… Et Larkin est un vieux druide qui adore faire des petites blagues.

Clyde et Ned sont les deux druides de pacotille ayant ramené Awena à l’époque des highlanders. Ce couple de Laurel et Hardy est délicieusement stupide! =)

  • En bref 
Un très bon time-travel avec beaucoup de magie, à découvrir!

[Série] Miss Fisher enquête

Dans les années 1920 en Australie, marquée par la disparition de sa jeune sœur et les errements de l’enquête, Phryne Fisher devient détective privé. Armée de son pistolet et d’un solide aplomb, la jeune femme infiltre cabarets et clubs de jazz de Melbourne, mais peut également compter sur Dot, sa femme de chambre, son chauffeur Bert ainsi que son majordome Butler.

  • Fiche technique

Titre original : Miss Fisher Murder Misteries
Nationalité : Australienne
Période : Années folles
Durée : 60 minutes
Nombre d’épisodes : 13 épisodes pour la saison 1
Distribution : Essie Davies, Nathan Page

  • Mon avis

– L’histoire

J’ai totalement été subjuguée par cette série! On plonge en plein dans les années folles en Australie. Et autant vous dire que les années folles ne sont absolument pas ma période préférée et que je ne connais pas grand chose à l’Australie… Et bien, c’est pas grave!

Miss Phryne Fisher est une jeune femme que absolument rien n’arrête. Grâce à ces enquêtes, j’ai découvert de nombreux univers de cette période tel que les gens du cirque, les juifs, les communistes… On a vraiment un panel de tout ce qu’il pouvait se faire à l’époque.

Les relations entre les personnages sont vraiment très bien amenée. Humour, rapprochements, tendresse, coup de gueule, tout y est pour faire de cette série une excellente série.

Les enquêtes ne traînent pas en longueur et fonctionnent vraiment bien. Le coupable est toujours très crédible.

La fin de saison est absolument magnifique! Les épisodes deviennent de plus en plus sombres avec l’arrivé de l’ennemi juré de Phryne

Et mention spéciale à la bande-son qui est vraiment géniale! (Tout comme le générique!)

– Les personnages

Phryne Fisher est l’un des personnages les plus attachant de cette histoire. C’est une femme aux idées vraiment modernes et surtout très haute en couleur! (J’adore ces tenues! On a vraiment toute la mode de ces années-là, ce qui est génial!) Ces réactions tellement décalées par rapport à la réalité sont juste à hurler de rire. Malgré cela, miss Fisher est une jeune femme marqué par la mort de sa soeur lorsqu’elle était jeune. L’enquête n’a d’ailleurs jamais été résolue, mais Phryne est certaine de la culpabilité de Murdoch Foyle… Et l’homme semble être vraiment mauvais…

En face d’elle, se trouve le commissaire Jack Robinson. Un homme assez stoïque qui voit d’un très mauvais oeil que Phryne se mêle de toutes ses enquêtes… Enfin, presque toujours! ^^ Je pense qu’on pourrait dire que Jack est la catalyseur de Phryne. Il la calme quand la situation est vraiment hors de contrôle. Et… Jack est vraiment un homme trèès séduisant!

Ensuite, un autre « couple » de personnage. Dorothy, la femme de chambre de miss Fisher. Je l’adore! C’est une catholique très pieuse qui a beaucoup de mal à allier sa religion avec ce que miss Fisher lui demande de faire. L’évolution de ce personnage est vraiment très intéressante à ce point de vue. Et nous avons également, Hugh, le gendarme qui fait équipe avec Jack. C’est un jeune homme très timide est réservé ce qui nous donne quelques scènes assez drôle! (notamment lorsqu’il essaye d’inviter une demoiselle au bal de la police! ^^)

J’ai également apprécié tous les autres personnages qui gravitent autour de Miss Fisher, que ce soit Jane, Monsieur Butler son majordome qui sait toujours répondre à ces besoins en un temps record, ou encore Cec et Bert qui sont un peu ses hommes à tout faire.

Tout ce petit monde fonctionne très bien et nous offre une saison vraiment géniale!

Pour conclure, j’attends avec impatience la saison 2 que les australien ont déjà commencés à tourner en février 2013.

  • En bref

Tout a garder, rien à jeter… A découvrir et savourer pendant l’été!

coup-de-coeur

Du nouveau sur le blog

L’idée me trottait dans la tête depuis un petit moment déjà et, je profite de ce début de week-end pour vous en faire part :

Le blog va se doter d’une nouvelle catégorie : Period drama, Period TV drama et adaptation. Qui sera plus connu sous le nom de Film & Séries.

Et, je vous voir venir d’ici… Mais, c’est quoi ce qu’elle nous raconte encore!

  • Les period drama (film & séries)

Ce sont ce que l’on appelle en français les films en costumes. Il s’agit avec ce genre de film et de série de se plonger dans une autre époque, dans un autre contexte historique.

Je suis une grande passionnée d’histoire (c’est d’ailleurs pour cela que je lis beaucoup de romances historiques), c’est pourquoi, j’adore ce genre de film et de série.

Comme je tiens un blog, je me suis dis qu’il serait intéressant de vous faire partager (et découvrir) ces séries et films, qui m’ont fait sourire, rêver, inspirer.

period drama

  • Les adaptations

J’ai la fâcheuse manie à chaque fois que je termine un livre de regarder l’adaptation du livre en question. Et, je me suis dis que sur un blog littéraire, ce genre de petits articles pourraient être pas mal.

Donc, je vous retrouverais tous les week-ends (vendredi, samedi ou dimanche), pour un petit article sur  un film ou une série que j’ai envie de vous faire partager. Et cela commence dès demain! =)

[Bilan + Nouveauté] Challenge un brin de romance

Voici un grand jour dans l’histoire de mes challenge… Le Challenge un brin de romance vient de se terminer, et, j’ai explosé mes objectifs!

Avec 39 romance lues sur 30 depuis janvier 2013, j’ai fait exploser ma catégorie!

Je suis terriblement fière parce qu’il s’agit du premier challenge que j’arrive à terminer!

Et grande nouvelle :

 

 ♥ !Le challenge est reconduit! ♥

Donc, pour une nouvelle année, je me lance dans ce challenge! (Et oui, la romance est l’un des genre que je lis le plus)

Pour cette vois, j’ai décidé de ne pas être trop gourmande. J’ai choisi de concourir dans la catégorie Délicieusement Obsédée. (Je tiens d’ailleurs à dire que Karline à toujours le don de trouver de magnifiques catégorie).

Mon but est de lire 60 romances entre le 21 juin 2013 et le 21 juin 2014. J’espère que je pourrais y arriver!

 

Vous pouvez retrouver le challenge sur Facebook, n’hésitez pas à vous inscrire!