Le mystère du Drake mécaniste

Au service de Sa Majesté, du pays… et pour rester en vie Emma Bannon est sorcière au service médico-légal de l’Empire. Sa mission : protéger Archibald Clare, un mentaliste renégat qui travaille dans l’illégalité. Ses pouvoirs de déduction à lui sont légendaires ; quant à elle, sa sorcellerie est plus que puissante. Malheureusement, ils se détestent cordialement…
  • Informations : 

Auteur : Lilith Saintcrow
Editeur : Le livre de Poche
Prix : 7,60€
Nombre de pages : 416 pages
Note : 9/10

  • Special thanks 

Je remercie le forum Romance, Charmes et Sortilèges d’avoir lancé un concours pour gagner ce magnifique livre!

  • Mon avis

Mon premier livre Steampunk! Mon tout tout premier! Ca m’a fait un choque, parce que je ne m’y attendais pas du tout! ^^

Dans un Londres imaginaire, appelé Londinium où règne la reine Vitrix, de nombreux évènements mystérieux se mettent en place. La sorcière Emma Bannon est chargée par le premier ministre d’enquêter.

L’intrigue est vraiment prenante. Des rebondissements à la pelle. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer une seule fois! On découvre le Londinium d’Emma Bannon. Et c’est génial. Lilith Saintcrow a créer un univers vraiment très développé.

Pour une fois, nous avons droit à une héroïne qui s’occupe de la baston et un héros qui s’occupe de la réflexion. Et autant dire que j’ai absolument adoré le concept de renversement des pouvoir (les femmes doivent se battre!). Emma Bannon est une Prima, c’est à dire une sorcière. Elle est totalement dans l' »illogisme » de Britannia. Tandis que son comparse, Archibald Clare est un mentah. Il ne fait que réfléchir aux faits logiques et l’illogisme le perturbe au plus haut point! D’ailleurs, j’adore le fait que si ce type arrête de réfléchir, son cerveau se met à fondre!

Le monde Londonnien que nous livre Lilith Saintcrow est génial! Les créatures présentes sont totalement originales. Mais, j’ai quand même eu quelques problèmes pour rentrer dans ce livre car, certes, la mythologie de Lilith Saintcrow est très développée, mais, il n’y a pas beaucoup d’explication sur les créatures. Par exemple, je ne sais toujours pas ce que sont les exhibeurs…

Lilith Saintcrow nous offre une galerie de personnage tous plus surprenant les uns des autres. J’ai juste adoré le personnage d’Archibald Clare. c’est une Sherlock Holmes en puissance. Un peu froid, très calculateur, il comprend tout avant tout le monde. L’assassin, Valentinelli est également un numéro.

J’ai particulièrement apprécier les relations entre les personnages. Emma et son Bouclier ont vraiment une relation très surprenante… D’ailleurs, j’aurais bien aimer en savoir un peu plus! (peut-être dans le prochain tome!)

  • En bref 
Une histoire steampunk pleine de magie à découvrir!
Publicités

Le cow-boy et la lady

  • Informations : 

Auteur : Zoe Archer
Editeur : J’ai lu pour elle
Format : Papier
Prix : 5,90€
Nombre de pages : 280 pages
Romance : Angleterre victorienne
Note : 7/10

  • Quatrième de couverture
Un cow-boy dans les rues de Londres! Olivia Xavier ne rêve pas. Un Américain du Far West vient de la sauver des trois sbires envoyés par son concurrent pour l’intimider. La jolie veuve, propriétaire d’une brasserie, fait des envieux. Heureusement, Will Coffin est arrivé à point nommé avec son drôle de Stetson et ses épaules larges comme une montagne. Olivia tome sous le charme, au point de l’inviter chez elle. Scandale! Une femme qui travaille dans l’industrie de la bière à l’époque victorienne c’est déjà choquant, mais si en plus elle se commet avec les classes populaires, c’est carrément un affront aux yeux de la bonne société. et pourtant, Olivia pressent que Will va devenir bien plus pour elle qu’un simple garde du corps…
  • Mon avis

(Je sais pas vous, mais moi, j’adooore la couverture qui est vraiment super kitch)

– L’histoire

Cette histoire est assez plaisante, je dois bien l’avouer. Bon, elle ne casse pas trois pattes à un canard, mais, c’est intéressant à lire. La relation entre les deux personnages est vraiment intéressante. Ils proviennent de deux mondes vraiment différents et ça se sent. Aussi bien dans la manière de parler de Will que dans sa manière de se comporter. Le pauvre homme a du mal à comprendre que ce balader avec un colt dans les rues de Londres ne fait pas vraiment parti des moeurs anglaises. J’aime beaucoup les voir évoluer en eau trouble!

Et je dois bien avouer que la fin m’a surprise. Je ne m’attendais absolument pas à ce genre de fin.

– Les personnages

Olivia Xavier, lady Xavier. Je dois tout mon respect à cette femme. Cette lady anglaise a réussi à s’affranchir de certains code de la haute société dans laquelle elle vit. A la mort de son mari, elle reprends la brasserie qu’il a créer. Donc, déjà, à la base, une femme qui travaille est mal vue… Et qui plus est dans une fabrique de bière, c’est le pompom! Et c’est pour ça que je l’adooore! Elle est vraiment obstinée et pour une fois, elle sait ce qu’elle veut!

Alors, Will… Will Coffin! ♥ C’est vraiment l’archétype de l’américain! Franchement, au début, je me suis vraiment marré avec lui. Son franc parlé détonne dans le monde guindé de l’aristocratie de l’Angleterre victorienne. J’avais l’impression de me retrouver dans un film qu’on aurait pu appeler « Un Américain à Londres », tellement il existe un décalage entre le monde d’Olivia et le sien. Son phrasé et sa manière d’agir est juste une énorme faille entre les deux personnage que je trouve vraiment bien exploitée.

  • Conclusion

– Les points forts

Le franc parlé de Will dans le monde guindé de l’aristocratie anglaise

Une fin surprenante

– Les points faibles

Des rebondissements un peu faibles

  • En bref 
 « Un Américain à Londres », à lire pour le plaisir!