Gatsby

Au début des années 1920, dans une débauche de luxe, d’alcool et d’argent, un mystérieux personnage s’installe à Long Island dans un domaine incroyable d’extravagance. Qui est ce charmant et légendaire Gatsby, incarnation du pouvoir et de la réussite, dont les fêtes attirent toute la société locale ? Les rumeurs les plus folles circulent. Un espion ? Un gentleman anglais ? Un héros de guerre ? Un mythomane ? 
Une vérité plus profonde se cache derrière l’orgueil et la magnificence de Gatsby, celle d’un ancien adolescent pauvre et d’un amant trahi qui ressemble beaucoup à Fitzgerald lui-même. 
Le vingtième siècle ne fait que commencer mais la fête semble déjà finie…

  • Informations : 

Auteur : Francis Scott Fitzgerald
Editeur : Pocket
Prix : 2,90€
Nombre de pages : 222 pages
Note : 8,5/10

  • Mon avis

Tout le monde parle du film sorti il y a peu… Et bien moi, cela me donne toujours envie de lire le livre qui a inspirer le film. C’est pourquoi, je me suis lancé dans le lecture de Gatsby (en plus, comme il était court, ça m’a fait une petite pause dans mes lectures).

On retrouve l’histoire de Gatsby à travers les yeux du narrateur, son voisin. Nick est un homme qui est plein de tact, c’est d’ailleurs grâce à cela qu’on lui confie de nombreux secrets. Arrivera-t-il à percer le secret du mystérieux Gatsby?

Dès le début de l’histoire, on est projeté dans les années folles, les fêtes et la volonté d’oublier les horreurs de la grande guerre. Les fêtes de Gatsby sont magnifique. On n’y est pas invité, mais on s’y invite. C’est là que l’on s’aperçois de toute la grandeur et de toute la décadence des gens de l’époque. Ils ont vécus le pire, et n’ont plus peur de rien.

J’ai trouvé que sous la fête on sent déjà la fatalité qui englobe ce roman. On sent que malgré toute la bonne volonté affichée des protagonistes, quelque chose ne va pas vraiment tourner rond. J’ai trouvé une certaine noirceur à ce roman, malgré la magnificence affichée. Et lorsque j’ai posé ce livre à la fin de ma lecture, j’ai eu un arrière goût en bouche, comme si je savais que cette histoire aurait pu finir d’une autre manière. (C’est d’ailleurs ce qui m’a interpellé dans ce roman : qu’il me fasse m’interroger bien après avoir posé le roman).

Gatsby est un mystère pour tout le monde. Tout le monde suppose, mais personne ne sait qui il est. c’est ce qui fait le charme de l’homme et de ses fêtes. Peu à peu, on en apprend plus sur lui et sur ses motivations… Et là, j’ai eu un problème, parce que je ne sais pas si à force d’en apprendre sur son compte, je l’ai trouvé plus humain ou au contraire, si je l’ai trouvé toujours comme étant un fantôme.

Pour conclure, cette lecture a été totalement déroutante et m’a parfois laissé perplexe. La manière qu’a F. Scott Fitzgerald de décrire son époque est simplement criant de vérité. Et je suis certaine que de nombreux Gatsby ont du exister.

  • En bref 
Un classique à lire pour s’immerger dans les années folles aux Etats-Unis.
  • Les avis d’autres bloggeuses

Je vous conseille d’aller lire le très bon article de Netherfield Park sur Gatsby le magnifique.

[Série] Miss Fisher enquête

Dans les années 1920 en Australie, marquée par la disparition de sa jeune sœur et les errements de l’enquête, Phryne Fisher devient détective privé. Armée de son pistolet et d’un solide aplomb, la jeune femme infiltre cabarets et clubs de jazz de Melbourne, mais peut également compter sur Dot, sa femme de chambre, son chauffeur Bert ainsi que son majordome Butler.

  • Fiche technique

Titre original : Miss Fisher Murder Misteries
Nationalité : Australienne
Période : Années folles
Durée : 60 minutes
Nombre d’épisodes : 13 épisodes pour la saison 1
Distribution : Essie Davies, Nathan Page

  • Mon avis

– L’histoire

J’ai totalement été subjuguée par cette série! On plonge en plein dans les années folles en Australie. Et autant vous dire que les années folles ne sont absolument pas ma période préférée et que je ne connais pas grand chose à l’Australie… Et bien, c’est pas grave!

Miss Phryne Fisher est une jeune femme que absolument rien n’arrête. Grâce à ces enquêtes, j’ai découvert de nombreux univers de cette période tel que les gens du cirque, les juifs, les communistes… On a vraiment un panel de tout ce qu’il pouvait se faire à l’époque.

Les relations entre les personnages sont vraiment très bien amenée. Humour, rapprochements, tendresse, coup de gueule, tout y est pour faire de cette série une excellente série.

Les enquêtes ne traînent pas en longueur et fonctionnent vraiment bien. Le coupable est toujours très crédible.

La fin de saison est absolument magnifique! Les épisodes deviennent de plus en plus sombres avec l’arrivé de l’ennemi juré de Phryne

Et mention spéciale à la bande-son qui est vraiment géniale! (Tout comme le générique!)

– Les personnages

Phryne Fisher est l’un des personnages les plus attachant de cette histoire. C’est une femme aux idées vraiment modernes et surtout très haute en couleur! (J’adore ces tenues! On a vraiment toute la mode de ces années-là, ce qui est génial!) Ces réactions tellement décalées par rapport à la réalité sont juste à hurler de rire. Malgré cela, miss Fisher est une jeune femme marqué par la mort de sa soeur lorsqu’elle était jeune. L’enquête n’a d’ailleurs jamais été résolue, mais Phryne est certaine de la culpabilité de Murdoch Foyle… Et l’homme semble être vraiment mauvais…

En face d’elle, se trouve le commissaire Jack Robinson. Un homme assez stoïque qui voit d’un très mauvais oeil que Phryne se mêle de toutes ses enquêtes… Enfin, presque toujours! ^^ Je pense qu’on pourrait dire que Jack est la catalyseur de Phryne. Il la calme quand la situation est vraiment hors de contrôle. Et… Jack est vraiment un homme trèès séduisant!

Ensuite, un autre « couple » de personnage. Dorothy, la femme de chambre de miss Fisher. Je l’adore! C’est une catholique très pieuse qui a beaucoup de mal à allier sa religion avec ce que miss Fisher lui demande de faire. L’évolution de ce personnage est vraiment très intéressante à ce point de vue. Et nous avons également, Hugh, le gendarme qui fait équipe avec Jack. C’est un jeune homme très timide est réservé ce qui nous donne quelques scènes assez drôle! (notamment lorsqu’il essaye d’inviter une demoiselle au bal de la police! ^^)

J’ai également apprécié tous les autres personnages qui gravitent autour de Miss Fisher, que ce soit Jane, Monsieur Butler son majordome qui sait toujours répondre à ces besoins en un temps record, ou encore Cec et Bert qui sont un peu ses hommes à tout faire.

Tout ce petit monde fonctionne très bien et nous offre une saison vraiment géniale!

Pour conclure, j’attends avec impatience la saison 2 que les australien ont déjà commencés à tourner en février 2013.

  • En bref

Tout a garder, rien à jeter… A découvrir et savourer pendant l’été!

coup-de-coeur