Une douce surprise dans ma boite mail

Une journée assez pénible se terminant par un examen de sociologie, voilà ce que semblait vouloir être ma journée d’aujourd’hui…

Pourtant, une excellente surprise est venue illuminer cette journée! Le service presse de la maison d’édition Lune écarlate m’a envoyé leur première publication! Je les remercie encore chaleureusement de la confiance qu’ils m’accordent!

Il s’agit de Dark Side, le chevalier-vampire par Nathy. Il y avait déjà un moment que cette couverture me faisait de l’oeil et je suis ravie de pouvoir le lire en avant-première!

Me and the dark side

Comme vous le voyez, j’ai très envie de le croquer ! =)

Je ne le commence pas ce soir vu que je suis crevée de ma journée, mais demain, je me suis libérer un loooong créneau pour pouvoir le lire et l’apprécier d’une seule traite!

J’ai vraiment hâte de le lire! 

Publicités

La chasse

cvt_La-Chasse_9005Quand la proie n’est pas celui que l’on imagine. La chasse vous entraînera dans une course poursuite étonnante. Venez vous plonger dans une histoire qui vous surprendra.

  • Informations : 

Auteur : Nathy
Editeur :  Lune écarlate
Format : Numérique
Prix : Gratuit (courrez-y)
Nombre de pages : 20 pages
Note : 7,5/10

  • Mon avis

Cette nouvelle est tout simplement surprenante. L’auteur nous emmène dans une traque haletante. Aucun moment de répit ne nous ai laissé, tout s’enchaîne. Pour un peu, on sentirait même le héros à bout de souffle courir derrière nous.

J’ai vraiment eu beaucoup d’empathie pour l’homme qui est traqué. J’avais l’impression de courir avec lui, de me blesser en même temps que lui d’avoir sommeil en même temps que lui…

La scène de combat que décrit l’auteur était tout simplement génialissime. Je pense que c’est mon moment préféré de ce court texte.

Nathy nous livre là une excellente nouvelle qui promet pour ces prochains romans.

  • En bref 

Une nouvelle ne manquant pas de souffle et de mordant à découvrir rapidement!

Pamphlet contre un vampire

S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : LES VAMPIRES N’EXISTENT PAS.

Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

  • Informations : 

Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Rebelle Edition
Prix : 18,80€
Nombre de pages : 362 pages
Note : 7/10

  • Mon avis

L’écriture de Sophie Jomain est fluide et extrêmement agréable. Je dois bien dire que parfois, c’est uniquement pour cette raison que je continuais à lire ce livre. Parfois l’histoire s’essouffle. Mais heureusement, les rebondissements arrivent à ce moment-là (et c’est vraiment agréable!).

Le concept de l’histoire est vraiment alléchant. On retrouve Satine, l’héroîne de ce roman vampirique, qui justement déteste les vampires! J’ai trouvé ce début de livre très prometteur. Malheureusement, il s’essouffle vite. Mais, l’intrigue (pas très poussée à mon goût) est assez agréable à lire dans l’ensemble. La fin est nettement plus haletante que le début, les rebondissements se succèdent et les révélations sont vraiment magnifiquement orchestrées.

J’aurais aussi aimer en apprendre plus sur l’univers vampirique de Sophie Jomain. Malheureusement, dans ce roman, elle n’en esquisse que les grandes lignes, et c’est vraiment trop peu..

Au niveau des personnages, Satine a parfois tendance à beaucoup trop cogiter face à Hugo (comme un peu toutes les héroïnes de Young Adult, non?). Je trouve qu’elle ne se bat pas beaucoup pour comprendre celui qu’elle apprécie. Mais bon, elle est quand même attachante. Elle a un petit côté peste et bagarreuse que je trouve vraiment génial.
Son homologue masculin, Hugo, est un modèle pour devenir un gentleman. J’ai vraiment beaucoup apprécier ces manières vis-à-vis de autres. Par contre, sa tendance à tout le temps disparaître au mauvais moment et surtout sans explication est un poil pénible.
Les personnages secondaires sont vraiment attachants. J’ai beaucoup apprécier Carla, la meilleure amie de Satine (et d’ailleurs, je le trouve tellement attachante que j’aurais bien aimer en savoir un peu plus sur son compte à la fin du livre).

Le petit plus de ce livre est son « interactivité« . Le pamphlet que Satine a diffusé sur internet dans le livre existe vraiment! Vous pouvez d’ailleurs le retrouver ICI!

  • En bref 
Un roman young-adult à découvrir pour la prose fluide de Sophie Jomain

La secte d’Abaddon – Les aventures d’Aliette Renoir, T1

En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.

  • Informations : 

Auteur :  Cecilia Correia
Editeur :  Rebelle Edition
Prix : 18€
Nombre de pages : 305 pages
Note : 7/10 

  • Mon avis

Depuis déjà plusieurs mois, je bavais devant la magnifique couverture de ce roman dans le catalogue des éditions Rebelle et je me suis finalement procurer le premier tome des aventures d’Aliette Renoir pendant le salon du livre.

Pour tout dire, j’ai été déçue. Notamment, parce que le résumé ne résume pas du tout l’histoire… En effet, en lisant, j’avais compris que la jeune demoiselle prénommée Aliette était une chasseuse de vampire. Et bien elle l’est. Au début du livre. Jusqu’à la page 18 exactement! Donc bon, moi qui m’attendait à voir une chasseuse de vampire, cela n’a pas du tout été le cas, vu que la demoiselle a elle-même été transformée en vampire (non, je ne spoile pas, vous êtes au courant à partir de la page 20).

Bien, hormis cela, j’ai trouvé que l’histoire était quand même assez passionnante. On plonge dans l’univers et surtout dans la cour vampirique sous Paris. On y découvre tous les rouages d’une organisation bien ficelée avec des siècles d’existence : les hôtels vampiriques, les fêtes, les ambassadeurs… C’est à l’occasion des Bacchanales que l’on découvre tout ce beau monde. Aliette et Lawrence (son créateur) y sont invités par Sytry (l’ambassadeur). Sauf que tout ne se passe absolument pas comme prévu et le roi, Abaddon (vampire censé être immortel) meurt subitement. Ce qui pose un vrai problème…C’est là que Aliette et Lawrence rentre en jeu pour enquêter.

Pour tout dire, je n’ai pas été déçue par l’enquête. On découvre toutes les facettes du monde vampirique dans lequel Cécilia Correira nous mène. Et surtout, on en apprend toujours plus sur les personnages et sur leur passé (et notamment celui d’Aliette qui est étroitement lié au monde vampirique).Le dénouement est vraiment surprenant. Je ne m’attendais pas à une telle chose!

J’ai beaucoup apprécier les personnages. Aliette, outre son prénom assez charmant, est une jeune femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui a de la répartie (surtout lorsqu’il ne le faut absolument pas). Elle n’a pas choisi d’être un vampire, pourtant, elle supporte sa transformation avec beaucoup trop de calme à mon goût. Elle était quand même censé être une chasseuse de vampire à la base… Enfin bref! Passons à Lawrence. Ce vampire américain est assez gentil, plutôt mignon. Mais pour tout dire, je ne me suis pas attachée à lui plus que cela. Malgré le fait que lui et Aliette soient proches, il ne m’a pas fait l’impression d’être vraiment important dans l’histoire. Pour moi, le personnage qui est les plus attachant, drôle et surtout avec le plus de fond, c’est Sytry (). A mon avis, même s’il est un vampire et que les vampires sont censés être méchant, Sytry à un bon fond. Il sait toujours faire la part des choses et trouver les bons mots. D’ailleurs, les échanges entre Aliette et lui sont simplement délicieux! Autant vous dire que Sytry est mon personnage préféré(je ne vous dis pas à quel point j’ai souffert pour lui pendant qu’il se faisait toruré!)

Au début, j’ai été quelque peu perplexe face à la plume de Cécilia Correira. Comme je vous l’ai déjà bien rabâcher .. Je n’aime pas trop les romans à la première personne. Si bien que pendant les premières pages, je n’ai pas du tout adhéré au style. Pourtant, au fil des pages, je me suis laissée happé par le monde de Cécilia Correira. Le franc parlé d’Aliette et ses touches humoristiques m’ont vraiment plût (et cela m’a beaucoup rappeler le style de Sophie Jomain, une autre auteur Rebelle). Aliette a vraiment un esprit particulier, mais une fois qu’on commence à comprendre son fonctionnement et sa manière de parler, on s’y fait vite.

Je l’avoue, le couple Aliette / Lawrence est attachant, ils sont mignons tout plein, tous les deux… Mais, j’aurais tellement aimer voir quelque chose se former entre Aliette et Sytry. Je sais pas, mais au fond de moi, je sens que ces deux là sont vraiment faits pour être ensemble. Sytry, l’artiste bohème et légèrement lubrique et Aliette la jeune femme qui ne se laisse pas marché sur les pieds sont juste THE couple! (mais bon, j’ai tendance à aimer des pairing ou des couples qui n’existerons jamais, alors, je me fais une raison!)

A la fin de ce premier tome, beaucoup de question restent en suspens :
– Pourquoi Sytry était aussi énervé à l’idée de boire le sang de Lawrence?
– Qui est le créateur de Lawrence?
– Quelle vont-être les nouvelles affaires que nos deux détectives vampires vont devoir élucider?…
Pour toutes ces questions, j’ai très envie de me procurer le prochain tome de la saga.

  • En bref 
Une enquête d’Aliette Renoir à découvrir sans modérations!

La prophétie des vampires

Les vampires existent réellement… Comme une bombe, la nouvelle est tombée et de tous côtés, les humains s’organisent pour traquer les créatures de la nuit. Loin de cette folie meurtrière, Lucy Lanfair, jeune archéologue discrète et solitaire, poursuit ses recherches sans se douter que sa vie est sur le point de basculer. Mais un soir, elle est attaquée dans la rue et enlevée…

Dans la chambre où on l’a enfermée, elle voit apparaître un homme à l’allure noble et imposante. De son regard sombre, il l’observe en silence et, laissant apparaître entre ses lèvres des canines pointues, il lui révèle qu’il la retiendra prisonnière jusqu’au moment où elle terminera la transcription de l’ancienne prophétie dont elle a sans le savoir décrypté les premiers mots.Une prophétie qui renferme le secret de la survie des vampires…

 

  • Informations : 

 

Auteur : Maggie Shayne
Editeur : Harlequin (collection Nocturne)
Prix : 7,50€
Nombre de pages : 380 pages
Romance : romance vampirique
Note : 8,5/10 

 

  • Mon avis

 

Autant vous le dire tout de suite, je ne m’attendais pas à un tel roman! En effet, venant de Harlequin, je m’attendais à une petite amourette entre un vampire et une humaine… Et bien non! Il y a un vrai fond et surtout une vraie mythologie dans cette histoire! Et j’ai adoré!

Alors, par où commencer. La mythologie vampirique remonte aux sumériens (approche totalement nouvelle que je n’avais absolument pas vu ailleurs!). Il y a vraiment tout dans la mythologie : des origines discutées, des malédictions, des nouvelles approches… Maggie Shayne nous dévoile ici un monde complet et sans  aucune contradiction! Je trouve cela vraiment admirable!

Les personnages sont très attachants. J’ai adoré Lucy Lanfair, la jeune professeur d’archéologie, spécialisé dans l’époque sumérienne, et surtout son évolution. De petite professeur coincée, elle devient une jeune femme engagée dans une lutte qui pourtant ne lui appartient pas. Juste pour les beaux yeux de James, le demi-vampire.
Pour une fois, j’ai préféré le personnage masculin du livre au personnage féminin. J’ai trouvé que James était vraiment un personnage très complexe. Il a un sens moral vraiment très développé pour un vampire et il n’a pas peur de ses convictions.
Les personnages secondaires sont aux aussi assez bien développés. Ils ont du fond, on ne reste pas juste aux apparences. On en connait un peu sur chaque personnage, et on comprend que certains auront une importance grandissante dans le prochain tome.

Et je ne vous ai pas encore parlé de l’histoire, que je trouve absolument géniale! On a pas le temps de s’ennuyer entre la traduction de la tablette sumérienne, les attaques contre les vampires, les meurtres et j’en passe… Sérieusement, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde! Tout ce livre est vraiment palpitant…Et la fin, oh, mais quelle fin! Elle m’a laissé sur les fesses! Je ne m’y attendais pas!

Pour conclure, je dirais que j’ai vraiment hâte de me procurer le prochain tome qui se concentrera sur l’histoire de Utana et de Brigit! Hormis l’histoire d’amour qui me promet d’être palpitante, j’ai très envie de voir comment les deux jumeaux vont se dépatouiller de la moïse dans laquelle James les a mis.

  • En bref 
Une nouvelle approche sur l’origine des vampires et une histoire d’amour à découvrir en vitesse!

Rage de dents – Maeve Regan, T1

Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre.
Mais là, depuis un moment, rien ne va plus.
Le type sexy qui me draguait a rendu son déjeuner quand on a voulu concrétiser.
J’ai cassé le nez du copain de ma meilleure amie, et elle ne l’a pas très bien pris. Lui non plus, d’ailleurs.
Ensuite, je me suis mise à faire des cauchemars.
Et tout ça, c’était avant qu’une bande de vampires décide de redécorer mon appart et qu’un colosse me kidnappe.
Quand je vous dis que ce n’est pas ma semaine…

  • Informations : 

Auteur : Marika Gallman
Editeur : Milady
Prix : 7,60€
Nombre de pages : 408 pages
Particularités : 1er tome des aventures de Maeve Regan
Note : 8/10

  • Mon avis

Cela faisait un long (trèèès long) moment que je n’avais pas lu de livre sur les créatures vampiriques. Ma rencontre avec Maeve Regan à la lecture de se livre m’a redonné envie de me replonger dans cet univers vampirique.

Alors, Maeve, c’est un petit bout de femme (oui, tout petit) qui n’a pas sa langue dans sa poche, ne mâche pas ses mots et est d’un tempérament bagarreur  En bref, tout ce que j’aime. Mais, ce que je préfère dans ce personnage, c’est surtout son histoire. En effet, la pauvre voit tout son univers basculé lors que son grand père disparaît et que d’êtres phénomènes apparaissent autour d’elle… (Mystérieux, n’est-ce pas? ^^)

Bon, l’histoire est prenante. Extrêmement prenant, même. j’ai eu du mal à lâcher ce livre. Les secrets et informations sont distillées petits à petits, juste assez pour nous tenir en halène pendant 400 pages. Les personnages qui entourent Megan sont bien construit et ont leur vie propre (même si elle tourne toujours autour de la jeune femme).

La fin est tout bonnement surprenante. Et surtout, elle me laisse vraiment sur ma faim! Marika Gallman nous plonge dans un univers de question sans réponse à la fin de ce premier tome. Des questions brûlantes dont j’aimerais beaucoup avoir quelques réponses. Pour conclure en beauté, je pense me procurer le tome 2 très prochainement.

  • En bref 
Un premier volume de la saga à dévorer absolument, vous en serez rapidement mordu!